Enfant, c’était compliqué

Enfant, c’était compliqué

Je ne sais pas à quel âge tu as su que tu étais intolérant ou allergique au lactose. Pour moi, c’est arrivé très tard.

De ce fait, quand j’étais enfant, on me donnait un bol de lait au Benco le matin, alors je vomissais et j’étais catégorisée “enquiquineuse de service qui se rend psychologiquement malade chaque matin pour ne pas prendre son petit-déjeuner”. Et la scène se répétait chaque jour. Sympa !

Le lait et les yaourts me faisaient systématiquement vomir. Les fromages me donnaient mal au ventre, mais j’adore le fromage donc j’en mangeais tout de même, mais je le payais. Le vrai problème à l’époque, c’était le petit-déjeuner.

En conséquence, 40 ans plus tard, alors que mes petits-déjeuners sont 100% sans lactose, je ne peux pas manger trop tôt. Là, c’est probablement un blocage psychologique lié à l’enfance. Le week-end je prends mon temps et je petit-déjeune tard, mais en semaine l’heure où mon estomac est “à sa place” correspond généralement au moment où je suis dans le métro, en route vers le bureau. Ça m’oblige à prendre mon petit-déjeuner en arrivant au bureau et à prévoir des aliments pratiques à transporter et faciles à manger sur mon lieu de travail.

 

Image par Free-Photos de Pixabay

Laisser un commentaire