Les symptômes de l’intolérance au lactose

Wonderful-White-Milk-colors-34726730-1600-1200

L’intolérance au lactose est une pathologie courante qui se manifeste par plusieurs troubles, essentiellement intestinaux et gastriques.

Symptômes les plus courants

Le lactose est un glucide qui se trouve naturellement dans le lait et ses produits dérivés. L’intolérance au lactose signifie que le lactose n’est pas digéré par l’organisme, par manque d’enzymes digestives appelées le lactase. Les bactéries du système digestif produisent alors de l’hydrogène (gaz) dans le métabolisme . Les symptômes de cette intolérance se produisent 10 à 20 minutes après leur ingestion, parfois quelques heures plus tard, voire même le lendemain, et peuvent durer plusieurs jours. Les symptômes ainsi que leur intensité et leur durée, varient d’un individu à un autre,  les plus courants étant les ballonnements, les diarrhées, les crampes et douleurs abdominales, les vomissements (principalement chez les enfants), la constipation, pouvant être accompagnés d’un trouble de la concentration et d’une fatigue chronique.

Le signal de l’intolérance au lait

Plus de 70% de la population mondiale est modérément intolérante au lactose et rencontre donc des problèmes de digestion, en cas de consommation de lait ou de ses produits dérivés ; Les européens (d’origine non immigrée) sont ceux qui la tolèrent le mieux, car leur métabolisme s’est adapté pour digérer le lactose. La tolérance au lactose dépend de la quantité de lactase présente dans chaque corps : moins le lactase est présent dans le corps, plus les désagréments digestifs sont chroniques, d’autant plus si la quantité ingérée est importante. Cependant, généralement, seuls un à trois syndromes se manifestent en même temps. L’apparition et l’ampleur de ces syndromes dépendent donc de plusieurs facteurs : le degré d’intolérance de chaque métabolisme, la quantité d’aliments déjà présents dans le système digestif ainsi que leur composition, la composition spécifique de la flore intestinale, ainsi que l’état psychologique et physique de l’individu au moment de la consommation de lactose.

Reconnaître le syndrome de l’intolérance aux produits laitiers

La survenance de ces troubles gastro-intestinaux et leur impact sont donc non seulement dus à des problèmes physiologiques, mais aussi, et dans une moindre mesure, à un problème psychologique qui influe sur la sévérité des troubles rencontrés. Afin de diagnostiquer soi-même l’intolérance au lactose, il suffit de supprimer le lactose (voir la catégorie Produits sans lactose et Recettes sans lactose) : la disparition des troubles est donc un élément significatif. Des tests plus précis peuvent être réalisés en milieu médical.

Contactez-nous si vous, ou votre entourage, avez contracté d’autres types de symptômes.