Détecter l’intolérance au lactose

Yogurt

Un sujet est prédisposé à l’intolérance au produits contenant du lait, lorsque la lactase n’est pas produite suffisamment au niveau de l’intestin grêle. Or le lactose, en passant dans l’intestin sans avoir été digéré, va provoquer des problèmes gastro-intestinaux. L’origine de cette affection peut être génétique ou peut être développée suite à une lésion au niveau de la muqueuse de l’intestin. L’intolérance au lait et l’allergie au lait sont deux choses différentes. Il faut savoir que l’allergie au lait est beaucoup plus grave qu’une intolérance au lactose. Il existe différentes méthodes de poser un diagnostic en cas de doute concernant une intolérance au lait.

Le diagnostique du régime sans lait

Le médecin soupçonnera toujours une intolérance au lait chez un patient présentant des signes évidents de cette affection, surtout après avoir absorbé des aliments contenant du lait. Aussi, en cas de doutes, il procédera par élimination. Dans un premier lieu, il demandera au patient souffrant de troubles gastriques, d’éviter tous les aliments susceptibles de contenir du lait ou des traces de lait, pendant quelques jours. Il pourra alors diagnostiquer une intolérance si les symptômes disparaissent lors du régime et réapparaissent à la reprise de l’alimentation de produits laitiers. C’est un test qui peut mettre en évidence cette intolérance.

Les autres méthodes de diagnostics

D’autres méthodes sont utilisées pour faire un diagnostic concernant l’intolérance au lait. Il s’agit du test respiratoire H2, qui consiste à détecter de l’hydrogène dans le souffle du patient qui souffre d’intolérance. Pour cela le patient ne doit pas s’alimenter pendant toute une nuit, afin que les concentrations de H2 puissent être mesurées lors de l’expiration, après l’absorption de lait. Si la présence d’hydrogène est élevée, on peut alors diagnostiquer une intolérance. Cependant les résultats peuvent être erronés à cause de certains facteurs qui peuvent intervenir chez certains individus qui suivent un traitement antibiotique ou qui présentent des infections intestinales. Le médecin peut également demander examen sanguin pour mesurer le taux de glucose après ingestion de lait et déterminer ainsi une éventuelle intolérance ou encore un examen génétique qui ne nécessite pas de prise de sang, mais simplement de prélever des cellules.